Compte-rendu de la visite de "La Mounette" nov 2011

Publié le par Gérard

Compte-rendu de la visite de la ferme "La Mounette" au Luc en Provence du 1° novembre 2011. (En présence d'amapiens du Cannet, de Sylvain Riou de l'Amap du Flayosquet et de Daniel Vuillon.)

 

  Pierre Francois

 

Cette visite de ferme s'inscrit dans le projet d'installation de Pierre-François PHILIPPE en lien avec l'AMAP du Cannet.

Elle fait partie de la méthode d'essaimage du concept  AMAP qui consiste en un état des lieux réalisé par un producteur déjà expérimenté au concept en présence de future partenaires de la ferme pour une meilleure connaissance du projet de l'agriculteur avec une vision professionnelle.

Elle participe à la naissance du futur partenariat entre la ferme et son paysan noirricier et les familles abonnées.

Elle permet de donner au concept durabilité, confiance et engagement réciproque pour satissfaire les contraintes sociales, économiques et environnementales de notre époque.

 

L'agriculteur.Copie-de-DSC06662-copie-1.JPG  ( Un garçon discret!)

 

Pierre-François, originaire du Jura Suisse, âgé de 48 ans, se trouve à un changement de vie suite à des retrouvailles avec son premier amour en la personne d'Isabelle.

Bien que sensibilisé et attiré par le monde agricole dès son enfance, [ il ira jusqu'à faire des études dans ce domaine], il n'aura pourtant jamais l'occasion de s'installer comme agriculteur.

Il va connaitre un parcours professionnel très diversifié: la cuisine, la bâtiment jusqu'à ce qu'un accident de parapente l'éloigne d'activités physiques, pour se lancer  dans l'informatique et s'y consacrer depuis 12 ans.

La rencontre avec Isabelle depuis plus d'un an va l'amener petit à petit à envisager une reconversion vers l'agriculture. La découverte du concept AMAP et de ses acteurs, producteurs et consommateurs, va lui ouvrir une possibilité de changement de vie.

Il va participer activement aux travaux sur les jardins d'Isabelle, aux distributions dans les AMAP, aux rencontres des paysans en AMAP de Provence.

Mais les jardins d'Isabelle ne peuvent pas dans l'état actuel des choses permettre de porter deux revenus. Le projet d'Isabelle n'a pas été élaboré dans cette hypothèse.

Il fallait alors que Pierre-François envisage une installation en complément des jardins d'Isabelle dans un cadre autonome, ce qui n'interdit pas de mutualiser travail et matériel.

 

La Mounette.       PB230095.JPG

 

Au printemps 2011, Christiane et Gérard Turin, personnes ressources de l'AMAP du Cannet  et au courant de leur projet, préviennent Isabelle et Pierre-François qu'une propriété voisine de leur maison se trouve libre et pourrait répondre à leur attente.

 

 

Ils prendront contact avec le propriétaire et arriveront à un accord qui consiste en un bail de 25 ans de la totalité de ce patrimoine.

L'installation de Pierre-François devient alors une réalité et il va pouvoir envisager de devenir à plein temps paysan, démissionnant de l'entreprise qui l'employait à fin Octobre 2011.

  • La surface: 4ha3 dont 3ha8 cultivable, d'un seul tenant sans dénivellation

PB230104.JPG

  • Une maison d'habitation et des équipements agricoles: garage, box à chevaux

 

PB230093

  • La terre: argilo-calcaire avec un fort taux de fertilité n'ayant pas connu de cultures intensives mais seulement une prairie naturelle

 

  • L'eau: une source qui assure d'après les mesures faîtes par Pierre-François au moins 10 m3 par heure, plus un forage à 50 mètres de profondeur mais dont la qualité de l'eau risque d'être salée à cause du biseau salé qui traverse la plaine des Maures.

PB230094

 

 

En conclusion, un petit bijou qui nous change des conditions d'installation souvent scabreuses dans notre département...

 

PB100068

 

Le projet

 

Le but: installer et développer une production légumière en AMAP

 

Le travail du sol ayant déjà était bien avancé par Pierre-François et Isabelle sur toutes les parcelles cultivables: dé compactage, fumure, compost et semi d'engrais vert

Quatre urgences doivent être remplies avant de commencer à produire:

  • Clôturer les parcelles en cultures, les sangliers laissent déjà pas mal de traces sur le terrain

  • Installer l'irrigation par la construction d'un bassin pour une réserve tampon de l'eau provenant de la source et la mise en place depuis le bassin du réseau principal d'arrosage enterré vers les parcelles à cultiver

  • Localiser et monter au moins 2 tunnels de 50m par 8m soit 800m2 pour recevoir dès le printemps 2012 les productions primeurs sous abri

  • Transférer la nurserie de chez Isabelle à la Mounette pour dès Janvier commencer les semis des productions de printemps et d'été

Parallèlement à ces urgences, d'autres taches doivent être faites:

  • Dessiner le jardin depuis sa mise en place jusqu'à prévoir son évolution sur les prochaines années: le jardin d'été, le jardin d'hiver

  • Prévoir l'implantation de bandes fixes, de même longueur si possible calculées à partir de l'unité de production exigeant le moins de surface; les surfaces nécessaires pour les autres productions deviennent alors un multiple de cette unité de base. Très commode pour le calcul du nombre de plants par bande et par culture ainsi que pour la rotation des cultures.

  • Faire l'inventaire du matériel nécessaire pour la Mounette en prenant en compte la mutualisation avec le matériel d'Isabelle

  • Faire un état financier précis de l'ensemble des investissements: les urgents plus ceux nécessaires à terme en prenant en compte qu'il faudra au cours de la première année augmenter la surface couverte pour la porter à 2000 m2 pour sécuriser les productions d'hiver et avoir la place pour les productions primeurs

  • Faire un prévisionnel des charges de la première année: charges fixes (loyers, assurance, électricité, etc.) et charges liées à la production (semence, terreau, fournitures, etc.) pour pouvoir calculer à partir d'un prévisionnel complet le prix de l'abonnement des amapiens pour que cette ferme existe. Il faudra aussi prévoir la rémunération du producteur dans cette approche.

  • Faire un prévisionnel du contrat en AMAP prenant en compte la durée de l'engagement, les dates de démarrage des distributions, du nombre d'abonnés nécessaire pour assurer l'équilibre financier de la ferme en corrélation avec la charge de travail supportable.

Deux distributions par semaine sont nécessaires par rapport au rythme imposé par les récoltes. A voir et à organiser avec l'AMAP du Cannet

  • Faire un calendrier de production pour prévoir dans les temps la mise en place des cultures permettant d'avoir dès le printemps 2012 une offre de part de récoltes abondantes et diversifiées.

 

Les points forts du projet:

 

  • La présence permanente d'Isabelle au côté de Pierre-François lui apportant toute son expérience sur la production et le fonctionnement en AMAP.

  • L'existence de l'AMAP du Cannet avec des personnes ressources solides ayant connu par le passé tous les problèmes pouvant intervenir dans une AMAP et ayant su les résoudre tout en faisant la part des choses. La présence des anciens au côté de plus jeunes nouvellement dans l'AMAP est aussi le signe de la bonne compréhension du rôle d'un comité dans le fonctionnement d'une AMAP.

  • La mutualisation possible des jardins d'Isabelle et de Pierre-François sur le plan du travail et du matériel

  • L'adaptation de Pierre-François au milieu varois ne lui pose aucun problème, bien au contraire, il est parfaitement à l'aise aussi bien avec les producteurs qu'avec les consommateurs, comme avec ses voisins.

  • Étant dégagé de toute contrainte professionnelle, Pierre-François peut depuis le 1er Novembre se consacrer à plein temps à son installation.

  • La Mounette est l'exemple idéal d'une installation dans l'agriculture très rare dans notre région, habitation, bonnes terres en qualité et en surface, ressource en eau à volonté et gratuite.

 

Les points faibles du projet

 

  • Le manque d'expérience dans la production légumière en AMAP de Pierre-François compensé par la présence d'Isabelle et le parrainage de Jean-François et Nathalie de Moissac ainsi que toute l'équipe du réseau des paysans en AMAP de Provence.

 

  • L'incertitude de trouver rapidement le matériel d'occasion nécessaire au jardin.

 

  • Le financement des investissements nécessaires sans lesquels le lancement des productions sera plus difficile. La connaissance du montant global et d'un échelonnement éventuel des investissements permettra d'étudier une formule en place dans l'Anjou et en Gironde d'un auto financement à l'intérieur même de l'AMAP. Il est vrai que par les temps qui courent, il vaut mieux voir ses économies servir au challenge de l'installation d'un agriculteur nourricier plutôt que de les laisser dans des banques dont on en apprend tous les jours sur leurs pratiques pour le moins inéquitables!

 

Le calendrier

 

  • Novembre et Décembre: Pierre-François avec Isabelle travaillent sur tous les points concernant le projet ci-dessus.

Commander les semences de pomme de terre.

L'AMAP du Cannet informe et sensibilise ses amapiens au projet de Pierre-François.

 

  • Janvier: commencement des travaux sur la Mounette, construction de la pépinière, construction des tunnels, mise en place du réseau d'irrigation, semi en plein champ des premières cultures: fève et petit pois, repiquage d'oignon qui pourrait être semé dès Novembre dans la pépinière d'Isabelle.

Semi sous pépinière de salades, et sous les tunnels de carottes et d'épinards.

Participation des amapiens du Cannet aux chantiers ci-dessus après un grand pique-nique sur la Mounette début Janvier où Pierre-François expliquera tout sur son projet.

Préparation avec le comité de l'AMAP des contrats légumes de Pierre-François

 

  • Février: plantation des arbres fruitiers: poiriers et abricotiers

Semi en pépinière des légumes de printemps et d'été: tomates, aubergines, poivrons, basilics

Semi sous tunnel de navet, radis blanc japonais

Repiquage sous tunnel des salades.

Réceptionner les semences de pomme de terre et les mettre pour germer en plateau dans la pépinière.

Les engagements se prennent à l'AMAP en fonction de l'objectif d'abonnements à souscrire suite au prévisionnel de Pierre-François.

 

La suite du calendrier de production est à élaborer par Pierre-François et Isabelle, accompagnés par les parrains et tous leurs amis producteurs.

 

Conclusions

 

Les objectifs de la visite de ferme qui consistent à mesurer la faisabilité au concept AMAP du potentiel de production et du producteur sont tout à fait atteints avec le projet de Pierre-François sur la Mounette.

Il reste cependant tout à faire ou presque. Un très gros travail de réflexion est déjà engagé. Il devra s'accompagner des moyens à mettre en œuvre aussi bien sur le plan financier qu’humain pour que le projet puisse démarrer dans les meilleures conditions.

 

Le groupe d'amapiens très solidaire présent à cette visite semble prêt à relever ce défi. Il va falloir accompagner Pierre-François pour qu'il arrive à surpasser les difficultés qui immanquablement vont se présenter. Ne pas oublier qu'il faut compter trois ans pour qu'un producteur arrive à être un peu plus à l'aise dans la maitrise des contraintes de la production légumière en AMAP. Mais pour l'AMAP du Cannet, ces difficultés semblent bien mineures par rapport à son vécu avec les différents producteurs de légumes jusque-là sous contrat...

 

Vous pouvez compter sur mon soutien si nécessaire.

 

Je vous conseille la lecture du livre de Denise: « Histoire de la première AMAP, soutenir les paysans pour se nourrir durablement » qui contient tous les fondamentaux du concept à partir de 10 ans d'expériences dans son fonctionnement, sorti chez l'Harmattan.

 

 

Daniel Vuillon

Novembre 2011

Publié dans comptes-rendus

Commenter cet article