Des nouvelles du jardin de Pierre.

Publié le par Gérard

 

 

 

   Depuis  déjà quelques semaines , Pierre livre ses paniers légumes pour notre grande satisfaction. Aux courgettes, salades, aubergines, fenouils, betteraves, concombres, haricots verts, cebettes  ....

 

 

 

P7010039-copie-1.JPG

 

viendront bientôt s'ajouter tomates et melons.

 

P7010041.JPG

 

P7010037.JPG La végétation est luxuriante: ici, tomates à gauche, haricots à droite.



D'ailleurs les plants de haricots à l'étroit, ont littéralement percé les tunnels, preuve du travail et de l'implication de tous sur l'exploitation. 

P7010046-copie-1.JPG


Pour autant, tout n'est pas rose.

 

Les plants d'aubergines sont la proie d'attaques de mildiou et envahis de pucerons.

 

 

 

 

 

 

 

La production s'en trouve affectée et est passée de 200 à 50 kilos semaine.

P7010049-copie-1.JPG

Pierre aurait pu utiliser un fongicide systémique pour enrayer la propagation du mildiou, puis un pyréthrinoïde de synthèse pour  venir à bout des pucerons.


 

 

P7010050-copie-1.JPGLa production aurait été beaucoup plus abondante mais les aubergines moins saines parce que empreintes de résidus chimiques.


Pierre a préféré planter de nouvelles plates-bandes en extérieur. Il ne devrait pas y avoir une  grosse chute de production dans nos paniers. Les fleurs sont déjà là.P7010054.JPG

Le "bio" a un prix. C'est du travail, beaucoup de travail. Il faut en être conscient au moment d'échanger avec notre producteur lors des distributions. Le quotidien d'un maraîcher vraiment soucieux de notre environnement est fait de doutes,de déceptions et d'abnégation. Il est tellement plus facile de faire appel à la chimie et de laisser le prix à payer aux générations futures.


C'est un combat de tous les instants et ce combat continue. Sur les parcelles d'à côté, les cultures d'hiver sont déjà en place. Céleris-raves, pommes de terre, poireaux, courges,oignons.....P7010043.JPG ....

P7010045-copie-1.JPG

P7010053.JPG

Publié dans producteurs

Commenter cet article

Rouvier 01/07/2010 19:02


L'arbre Mélia azedarach:

Les feuilles sont utilisés comme un insecticide naturel souvent associé au stockage d'aliments mais ces feuilles ne doivent pas être consommées car elles sont très toxiques. La simple présence d'un
tapis de branches feuillues de Melia dans une serre constitue un excellent répulsif à insectes. De la même façon, la présence d'un melia dans une zone permet de réguler naturellement la quantité
d'insectes en cas de pullulation. On peut également réaliser un purin de feuilles (ou mieux de graines moulues) qui après avoir mariné 24 heures dans l'eau et auquel on aura ajouté un « mouillant »
(type savon noir) constitue un excellent insecticide (contre pucerons, chenilles, mouches mineuses, aleurodes, araignées rouges) et antifongique (contre l'oïdium, fusariose, rouille). La rémanence
est de 4 à 7 jours.

voir sur wikipédia

P-S: sans savoir noir c mieux + écolo


Lydie