Réunion du 25 novembre 2011

Publié le par Gérard

 



Cette réunion à l'initiative de Nicolas, Julie, Matthieu (notamment) avait pour objet d'expliquer le départ de Pierre en tant que producteur de légumes et de mettre fin à « un climat lourd » que certains ont pu ressentir. Hélas seuls douze amapiens étaient présents. Lorsqu'un espace de parole s'ouvre ainsi, il est dommage que ceux qui doutent, ou sont en désaccord, s'abstiennent d'y participer.

De toute évidence Pierre n'était pas à l'aise dans le concept Amap et vivait comme une ingérence ce que nous concevions comme un partenariat. Les griefs s'accumulaient de part et d'autre mais l'AG de septembre n' a tranché que sur un point: à l'unanimité moins cinq voix, les amapiens ont choisi de fonctionner en amap. (Lire sur le blog la partie « fonctionnement »). Pierre avait donc le choix de poursuivre ou pas le partenariat. Isabelle lui a proposé de participer à son groupe de gestion et de rencontrer avec elle d'autres producteurs en amap pour qu'il se fasse une idée exacte du fonctionnement en amap. Il a été décidé de lui laisser un mois de réflexion car il était peu désireux de trancher sur le moment. Cette période écoulée, Sigrid, lien légumes , est retournée vers Pierre et ce dernier lui a dit qu'il ne désirait pas entrer dans le concept amap et entendait « suivre sa route ».

Sur ce, le nouveau bureau issu de cette AG a mené la réflexion suivante: « Une amap doit avant tout être la rencontre d'un producteur et de consomm'acteurs, sans intermédiaire. Le rôle des membres ressources (bureau, liens producteurs...) de l'association est juste d'informer, animer, mettre en oeuvre la solidarité avec les producteurs, avec des familles en difficulté. Le lien direct au producteur et à la terre est essentiel et doit le rester. »

Dans cette optique, une visite de ferme a été organisée chez Pierre-François le 1 novembre et le compte-rendu de Daniel Vuillon publié sur le blog. Une autre rencontre est prévue en janvier et les amapiens qui le souhaitent pourront s'investir dans ce nouveau partenariat.

La période écoulée n'a pas été facile pour les responsables mais il suffirait de faire preuve d'un peu de compassion pour les membres de l'ancien bureau qui ont géré une situation pénible et de beaucoup de solidarité avec le nouveau, très rajeuni, pour que la vie de notre association reparte sur de bonnes bases. Comme toute association, pour que l'Amap vive correctement il faut que ses adhérents soient soucieux de s'informer et respectueux du fait majoritaire quand il a été correctement établi. C'est une belle association de par le nombre d'adhérents (72), de par son fonctionnement régulier et surtout de par les idéaux qui la portent : souci de l'environnement et solidarité. Longue vie à ELLE.

Une soirée « pieds paquets » destinée à étoffer l'enveloppe « paniers solidaires », la distribution des cartes 2012 dessinées par Audrey, une visite pique-nique à la ferme et la préparation des paniers solidaires 2012 sont les projets qui devraient renforcer les liens.



Les participants à cette réunion.

Publié dans comptes-rendus

Commenter cet article