Compte-rendu du CA du 23 mars.

Publié le par Gérard

Mercredi 23 mars, 18 heures, salle des distributions.

 

32 amapiens présents plus  Liam, un petit bébé  qui tétait, deux  ados qui jouaient dehors et deux trésoriers qui réglaient leurs comptes.

 

Patricia dirige de main de maitresse la réunion.

 

Premier point à l'ordre du jour, le panier poissons. Nicole et Régis, un couple très lié, se proposent de mettre en place le nouveau contrat poissons, la dernière distribution du présent contrat ayant lieu le 01 avril prochain. Dans ce nouveau contrat, deux nouveautés: des poissons évidés mais non écaillés conditionnés sous vide d'une part, des moules élevées dans la baie pour varier les produits.

Suivent deux communications qui permettront à chacun de se positionner. 

 

Une communication de Céline et Sébastien:

 

 

Céline et Sébastien conchyliculteurs produisent depuis 2004 environ 60 tonnes de moules par an. La SARL BRASSARD qu’ils dirigent est voisine de quelques brasses de la Ferme TAMARIS SUD FISH, elle vous propose des coquillages du jour qui seront distribués par «Pierre» votre éleveur de poissons.

 

« Les moules ont un cycle de reproduction ; pendant cette période, elles se vident. En travaillant avec deux sortes de moules, nous pouvons vous fournir des moules pleines et fraîches toute l’année afin de permettre à notre entreprise familiale d’avoir des revenus mensuels, la seule moule de Tamaris ne suffit pas hélas, le captage annuel est aléatoire et irrégulier (dates et quantités). Toutefois 70% de la production est locale, et 100% est affinée à Tamaris conférant à nos moules et huîtres une texture et un goût inimitable.

 

 « Nous travaillons donc avec:

 

Des moules d’Espagne affinées à Tamaris d’octobre à avril.

 

C’est un espagnol, qui nous livre directement une quantité de moules extrêmement tracées et subissant les mêmes contrôles de type « Ifremer » élevées dans des zones classées A, et que nous mettons à la mer pour affinage. Les moules restent minimum un mois en pleine mer dans la baie de Tamaris et nous organisons un roulement. Elles sont plus salées et plus iodées que lorsqu’elles arrivent. Nous les passons ensuite dans nos machines pour nettoyage et les acheminons 48 heures dans nos bassins de purification.

 

Des moules de Tamaris de mai à octobre.

 

Ces moules poussent sur cordes le plus naturellement du monde. Elles sont ramassées directement dans l’eau à la main puis nettoyées par les machines.»

 

Exemple de composition

un sac de moules de 1kg (± 50grs) à 4 € TTC

un sac de moules de 2kg (± 50grs) à 7.60 € TTC (Soit 3.80 € le kg TTC)

 

 

 

Une seconde de Pierre, notre actuel producteur poissons.

 

Constat : le nombre de contrat diminue régulièrement d’une saison d’été à une saison d’hiver ; il y a très peu de nouveaux adhérents.

Raisons évoquées : certains se lassent de vider le poisson ; d’autres ne prennent pas de contrat poissons car il n’est pas vidé.

 

Il nous faut réagir, dès aujourd’hui, contre l’augmentation 2010 du gasoil (les médias en parlent) et de l’aliment « bio » (sur le kilo, 14 centimes de plus soit 11% en plus, sur 70 tonnes d’aliments, cela commence à faire…).

 

Aussi, pour 2011, nous envisageons de mieux rentabiliser nos livraisons en augmentant et en diversifiant les produits commandés : poissons frais, poissons éviscérés sous vide et moules de Tamaris.

Pour cela : nous allons mettre en place des paniers de 2kg de poissons non écaillés (avec tête et arêtes) qui seront en poche sous vide éviscérés (sans entrailles uniquement) et conditionnés par 1kg brut. Comme chez le poissonnier, le poisson sera vidé après la pesée, donc le poids net sera moins élevé d’environ 5 à 8%.

Petite précision : loups et daurades uniquement pour l’instant ; le maigre est actuellement trop gros. Nous n’aurons des maigrettes de 500/700g qu’à partir de septembre 2011.

Le surcoût de cette transformation est de 1.80 euros par kg soit 15.80 euros/kg ou 30,60 euros les deux kilos.

C’est pourquoi, il n’y aura aucune obligation, nous continuerons à livrer les sacs comme avant si les adhérents veulent éviscérer eux-mêmes leurs poissons. Mais, sur les nouveaux contrats, à chaque renouvellement avec les adhérents de l’amap, le prix sera fixé au montant de 14.50 euros le kg au lieu de 13.50 euros soit 28 euros les deux kilos. Les contrats seront différents et la gestion administrative améliorée dans le sens où tout engagement ne pourra être passé ou annulé au dernier moment, la date de mise sous vide et de consommation nous limitant dans le temps.

Enfin également, nous proposons des « contrats moules ». Voir en pièces jointes ci-dessus, le document de présentation.

Pour résumé, vous pourrez commander dès maintenant :

 

Conditionnement

Poissons

Poissons éviscérés

Moules

1 KG

14.50 euros

15.80 euros

4.00 euros

2 KG

28.00 euros

30.60 euros

7.60 euros

 

Deuxième point à l'ordre du jour, les paniers légumes. 

 

La saison s'achèvera le 29 avril prochain. Pierre, l'autre, déclare que les paniers d'hiver ne correspondent pas à ses attentes et explique ses déboires par le manque de surface disponible qui a empêché les rotations nécessaires, les difficultés de stockage qui ont entrainé la perte de courges et d'oignons, la mauvaise exposition de certains lopins de terre qui n'a pas permis la croissance des carottes. Il pense pouvoir disposer de trois parcelles sur la commune de Pierrefeu et obtenir le classement en "Bio" de ces parcelles. Il sera supervisé dans sa nouvelle vie professionnelle par un maraîcher chevronné. Il envisage l'achat de deux nouveaux tunnels. Il déclare alors avoir besoin de 60 contrats été.


Conscient de la déception des amapiens, il propose la gratuité des paniers de mai.  La salle refuse en disant que ce n'est pas dans l'esprit amap. Il est demandé à Pierre d'accepter une aide d'éléments venus du sein de l'Amap pour concevoir des plans de cultures propres à mettre plus de diversité dans les paniers. Le manque de variété dans les légumes proposés est lassant .L'idée de distribuer en début de saison toutes les pommes de terre et courges, à charge pour chacun d'en assurer la conservation, rencontre une vive opposition. C'est un pari impossible lorsque on vit en appartement par exemple. Enfin il est évoqué le retard chronique aux distributions et le manque de conditionnement à priori qui entraine une file d'attente exaspérante.

 

Pour finir, il sera demandé aux titulaires d'un contrat légumes de dire rapidement s'ils pensent renouveler ou pas leur contrat.

 

Troisième point à l'ordre du jour, l'ouverture par Eric Gallesio  et Stéphane X..... d'un magasin" BIOMONDE" sur la commune du Cannet, à l'entrée du chemin menant à la salle du Recoux. Les deux "compères " proposent à l'Amap d'organiser les distributions, au moins dans la période estivale, sur le parking du magasin. La proposition est retenue à l'unanimité.

 

Nicolas qui devait nous présenter son projet de gestion durable de parcelles forestières est absent. Aussi, l'ordre du jour étant épuisé, les participants aussi, Patricia lève d'une main ferme la séance.

Publié dans comptes-rendus

Commenter cet article