Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

...de pâtissons

Publié le

Voici une recette pour accommoder les pâtissons selon Jean-Luc :

 

Pâtissons aux tomates et persillade

 

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 2 minutes

 

Ingrédients (pour 4 personnes) :

- 1 à 2 pâtissons suivant la grosseur
- 2 petites tomates
- 4 à 5 gousses d'ail
- 1 petit bouquet de persil
- sel
- poivre
- huile d'olive

Préparation de la recette :


Préchauffer votre four à 200°C (thermostat 6-7).

Prendre la lèche frite du four et bien la huiler.

Découper les pâtissons en tranches épaisses (environ 1.5 cm). Il n'est pas nécessaire de les peler. Les déposer sur la lèche frite, saler, poivrer. Enfourner pour 20 minutes.

Pendant ce temps, préparer le persillade en mixant le persil et l'ail. Couper les tomates en quartier.

Au bout des 20 minutes, retourner les pâtissons. La face "collée" à la lèche frite doit être bien caramélisée. Rajouter les bouts de tomates et renfourner pour encore 20 minutes.

5 minutes avant la fin parsemer de persillade fraîche.

Servir sitôt cuits.

 

 

Pour ma part, j'ai augmenté de 5 minutes le temps de cuisson de chaque coté, avoir avec votre four,mais l'idéal

est d'arriver à caraméliser le premier coté

 

Petite variante que j'ai expérimenté : mélanger de la chapelure avec la persillade.

 

------

 

et voici la version de Bernadette :

 

 

faire cuire le pâtisson tel quel dans de l'eau environ 15à 20 minutes selon la grosseur.
puis l'égoutter et lui lever le chapeau et l'évider à l'aide d'une cuillère sans l'abîmer 
écraser la chair à la fourchette avec du roquefort,un oeuf et un peu de crème 
remettre la farce dans le pâtisson et passer au four environ 15, 20 minutes le temps de cuire l'oeuf à une température de 210 °C.

 

Publié dans recettes

Partager cet article

Repost 0

Chronique du chou de bruxelles

Publié le

Vendredi dernier nous avons eu la surprise de découvrir des choux de Bruxelles dans notre panier de l'Amap.
Stupeur de mon mari et de mon fils ponctuée d'un beurkk collégial !
Je les ai rassuré en leur disant qu'ils n'en avaient jamais gouté des frais et que ce serait bien meilleur qu'à la cantine.
N'en ayant moi-même jamais cuisiné des frais, il m'a fallut être convaincante malgré tout...

Je les ai nettoyé et cuit 5 min à la cocotte-minute.
Pendant ce temps, j'ai fait revenir un oignon et dorer des cuisses de poulet avant d'y ajouter des champignons (mélange forestier, pas uniquement champignons de Paris) et un peu d'ail bien-sur.
Lorsque tout ceci a perdu son excès d'eau et a bien coloré, j'ai ajouté mes petits choux et recouvert le tout de chair de tomate (allongée d'un peu d'eau au besoin).
J'ai laissé mijoter une bonne heure.

Au repas, stupeur générale et miam collectif... Qui l'eut cru, tout le monde en a repris...

Merci l'AMAP (et surtout Pierre-François) pour ces re-découvertes gustatives !

 

Amitiés,

Audrey.

Publié dans recettes

Partager cet article

Repost 0

Courges spaghetti

Publié le

courge_01.JPG

 

       C'est l'hiver, la saison des courges. Pierre nous livre entre autres des courges spaghetti.

      Originaire du Mexique, cette courge a la particularité, une fois cuite à l'eau ou à la vapeur, de voir sa chair se détacher de son écorce en filaments d'où son nom de spaghetti.

 

 

courge_04.jpg

courge_fil.JPG

 

      Son goût est assez neutre et permet une association avec les sauces ou les épices de votre choix. On peut alors la préparer style "bolognaise", "carbonara " etc.....

 

 

courge_bolo.JPG

 

 

      On peut aussi couper la courge en deux, l'évider en  enlevant les graines, l'assaisonner avec crème fraîche, sel, noix muscade et fromage râpé puis la cuire au four (180°). C'est particulièrement "efficace" en accompagnement d'une saucisse (de Mathieu) grillée.

 

 

courge évidée

 

 

 

     Sur le blog des Olivades on trouve une recette avec thon et câpres :

lesolivades.over-blog.com

 

     

Publié dans recettes

Partager cet article

Repost 0